×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Teaser Actéon

Le teaser de Actéon est dévoilà!
Réservation et infos: theatresevelin36.ch

Actéon, création 2018

La nouvelle pièce de Philippe Saire, Actéon, sera présentée au Théâtre Sévelin 36 du 14 au 25 novembre 2018.
Librement adaptée du mythe grec éponyme ; l’histoire de ce chasseur changé en cerf par la déesse Diane et déchiqueté par ses chiens. Centrée avant tout sur le mouvement, la pièce prend place dans l’univers fascinant, étrange et controversé de la chasse. Le mythe d’Actéon, tel qu’il est ici adapté, questionne de façon allégorique notre rapport au sauvage, une certaine « utopie de la nature » dont le discours du chasseur se fait l’emblème. Les notions de transgression, de métamorphose et de punition marquent ces allers-retours entre l’ordre physique et le merveilleux.

theatresevelin36.ch

Premières photos de Ether

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, Ether aborde un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

Avec Marthe Krummenacher et David Zagari

La pièce est présentée du 25 au 29 avril au Théâtre Sévelin 36, Lausanne. Infos et réservations: https://www.theatresevelin36.ch

Interview de Philippe Saire à Vertigo

Philippe Saire était l'invité de Pierre-Philippe Cadert dans Vertigo, sur La Première.

Il y parle de son rapport à la danse, et surtout de son dernier spectacle, Ether.

Ecouter l'émission: https://goo.gl/6mMdCF

Ether - le teaser est en ligne!

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, ce duo joue sur un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

25-29 avril, Théâtre Sévelin 36, réservations: theatresevelin36.ch
me & je 19h, ve & sa 20h, di 17h  ;  15.-/10.-

Les Sirènes - Avant-première à la Cinémathèque Suisse

La Cinémathèque Suisse et le Théâtre de Sévelin 36 proposent la projection en avant-première du nouveau court-métrage de Philippe Saire, le dimanche 11 mars à 19h15.

Après les Cartographies (2002-2012), cette œuvre initie une nouvelle série de vidéos-danse liés à des performances in situ. Chaque opus transcrit un " chant " de l'Odyssée d'Homère, prenant comme modèle la transposition qu'en fait James Joyce dans Ulysse : personnelle et contemporaine.
Dans le film qu’il réalise ici, Philippe Saire part d’une situation très concrète pour glisser peu à peu vers une appropriation très libre du mythe. Trois jeunes femmes en fin de soirée, à l’instar des Sirènes, trompent leur impossible paix et la violence de cet impossible en se métamorphosant en naufrageuses. Elles nous entraînent dans la quiétude des flots.
De Philippe Saire Avec Kim Ceysens, Maëlle Desclaux, Maïté Jeannolin

Casino de Montbenon Lausanne, dimanche 11 mars 2018, 19h15 (14 min)
Entrée gratuite, inscription conseillée
La projection est suivie d’une verrée ; précédée des spectacles de Oona Doherty et Edouard Hue.

Black Out, le film – Projection à Lausanne

Première publique de Black Out (2017, 17min), précédé de Vacuum (2016, 6min), dimanche 15 octobre 2017 à 11h, aux Galeries Pathé, Lausanne.
La projection est suivie d’une intervention de Stéphane Bouquet, écrivain et critique.

Loin de se résumer à de simples captations de spectacles, les travaux vidéos de Philippe Saire sont conçus comme des projets à part entière. Après plusieurs courts-métrages (Blind Date, [ob]seen, Faire Diversion, …), ainsi que la série Cartographies, qui se concentrait sur des chorégraphies in situ et était l’occasion de collaborer avec plusieurs réalisateurs de renom, ces deux films courts sont inspirées des spectacles éponymes. Ces derniers s’inscrivent dans une série en cours intitulée Dispositifs et explorant les frontières entre danse et arts visuels.

CUT revient à Lausanne dans le cadre du Programme Commun

Après une Première en novembre dernier, la dernière création de Philippe Saire entamait une tournée à Neuchâtel, puis Darmstadt pour une première allemande avant de passer par Berne et Bienne. Nous sommes très heureux que CUT revienne à Lausanne les 30, 31 mars et 1 avril 2017, et ce dans le cadre du Programme Commun – piloté par le Théâtre de Vidy et l’Arsenic.

Cette pièce chorégraphique pour 5 danseurs sera présentée au Théâtre de Sévelin 36 le jeudi 30 mars à 20h30, le vendredi 31 mars à 21h et le samedi 1 avril à 19h30. Réservations et informations sur le site du théâtre ou par mail.

×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Teaser Actéon

Le teaser de Actéon est dévoilà!
Réservation et infos: theatresevelin36.ch

Actéon, création 2018

La nouvelle pièce de Philippe Saire, Actéon, sera présentée au Théâtre Sévelin 36 du 14 au 25 novembre 2018.
Librement adaptée du mythe grec éponyme ; l’histoire de ce chasseur changé en cerf par la déesse Diane et déchiqueté par ses chiens. Centrée avant tout sur le mouvement, la pièce prend place dans l’univers fascinant, étrange et controversé de la chasse. Le mythe d’Actéon, tel qu’il est ici adapté, questionne de façon allégorique notre rapport au sauvage, une certaine « utopie de la nature » dont le discours du chasseur se fait l’emblème. Les notions de transgression, de métamorphose et de punition marquent ces allers-retours entre l’ordre physique et le merveilleux.

theatresevelin36.ch

Premières photos de Ether

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, Ether aborde un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

Avec Marthe Krummenacher et David Zagari

La pièce est présentée du 25 au 29 avril au Théâtre Sévelin 36, Lausanne. Infos et réservations: https://www.theatresevelin36.ch

Interview de Philippe Saire à Vertigo

Philippe Saire était l'invité de Pierre-Philippe Cadert dans Vertigo, sur La Première.

Il y parle de son rapport à la danse, et surtout de son dernier spectacle, Ether.

Ecouter l'émission: https://goo.gl/6mMdCF

Ether - le teaser est en ligne!

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, ce duo joue sur un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

25-29 avril, Théâtre Sévelin 36, réservations: theatresevelin36.ch
me & je 19h, ve & sa 20h, di 17h  ;  15.-/10.-

Les Sirènes - Avant-première à la Cinémathèque Suisse

La Cinémathèque Suisse et le Théâtre de Sévelin 36 proposent la projection en avant-première du nouveau court-métrage de Philippe Saire, le dimanche 11 mars à 19h15.

Après les Cartographies (2002-2012), cette œuvre initie une nouvelle série de vidéos-danse liés à des performances in situ. Chaque opus transcrit un " chant " de l'Odyssée d'Homère, prenant comme modèle la transposition qu'en fait James Joyce dans Ulysse : personnelle et contemporaine.
Dans le film qu’il réalise ici, Philippe Saire part d’une situation très concrète pour glisser peu à peu vers une appropriation très libre du mythe. Trois jeunes femmes en fin de soirée, à l’instar des Sirènes, trompent leur impossible paix et la violence de cet impossible en se métamorphosant en naufrageuses. Elles nous entraînent dans la quiétude des flots.
De Philippe Saire Avec Kim Ceysens, Maëlle Desclaux, Maïté Jeannolin

Casino de Montbenon Lausanne, dimanche 11 mars 2018, 19h15 (14 min)
Entrée gratuite, inscription conseillée
La projection est suivie d’une verrée ; précédée des spectacles de Oona Doherty et Edouard Hue.

Black Out, le film – Projection à Lausanne

Première publique de Black Out (2017, 17min), précédé de Vacuum (2016, 6min), dimanche 15 octobre 2017 à 11h, aux Galeries Pathé, Lausanne.
La projection est suivie d’une intervention de Stéphane Bouquet, écrivain et critique.

Loin de se résumer à de simples captations de spectacles, les travaux vidéos de Philippe Saire sont conçus comme des projets à part entière. Après plusieurs courts-métrages (Blind Date, [ob]seen, Faire Diversion, …), ainsi que la série Cartographies, qui se concentrait sur des chorégraphies in situ et était l’occasion de collaborer avec plusieurs réalisateurs de renom, ces deux films courts sont inspirées des spectacles éponymes. Ces derniers s’inscrivent dans une série en cours intitulée Dispositifs et explorant les frontières entre danse et arts visuels.

CUT revient à Lausanne dans le cadre du Programme Commun

Après une Première en novembre dernier, la dernière création de Philippe Saire entamait une tournée à Neuchâtel, puis Darmstadt pour une première allemande avant de passer par Berne et Bienne. Nous sommes très heureux que CUT revienne à Lausanne les 30, 31 mars et 1 avril 2017, et ce dans le cadre du Programme Commun – piloté par le Théâtre de Vidy et l’Arsenic.

Cette pièce chorégraphique pour 5 danseurs sera présentée au Théâtre de Sévelin 36 le jeudi 30 mars à 20h30, le vendredi 31 mars à 21h et le samedi 1 avril à 19h30. Réservations et informations sur le site du théâtre ou par mail.

Vie et Moeurs du Caméléon Nocturne spectacle ×

Première en plein air au Festival de la Cité, Lausanne, le 2 juillet 1991. Recréée en juillet 1999, au Festival de la Cité, Lausanne.

Une vieille fascination pour Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, probablement à cause de son caractère profondément chorégraphique, de par son jeu sur l’espace, de par les relations, les chassés-croisés, les quiproquos qui s’y entremêlent. Le sentiment qu’il y avait là matière à danser, et que notre danse en était proche. Très vite, il nous est apparu que Le Songe devait rester une source d’inspiration lointaine, à traiter avec la plus grande liberté. Le point de départ d’un processus de création, qui s’en est éloigné de plus en plus.

Deux axes majeurs d’investigation se sont dégagés : Le jeu du destin et du pouvoir. Les personnages du Songe sont systématiquement manipulés par des forces extérieures. Leurs actes résultent de ceux des autres plus que de leur propre volonté. C’est peut-être de notre destin que nous sommes le moins les maîtres… Le “désir mimétique“ . Chaque personnage de la pièce trouve en un autre modèle qu’il tend à imiter, et agit dans ce sens. Le désir de chacun ne dure que tant qu’il est insatisfait.

Références : Le Parc, Botho Strauss et Shakespeare, les feux de l’envie, René Girard

L’action se situe dans ce moment privilégié de l’après-fête, de la fin de soirée. Dans ce climat particulier, entre rêve, réalité et passages de l’un à l’autre. A cette heure où la fatigue anéantit les dernières barrières, où les relations s’éclaircissent et s’emmêlent à la fois. L’heure du dérapage, du trouble, où l’on ne sait plus si nos actes sont bien réels ou du domaine du sommeil.

Faire naître un univers par juxtaposition d’éléments disparates. A travers leur dissonance, ces éléments entretiennent un dialogue qui leur fait perdre leur sens premier, leur sens d’usage. Il en résulte un lieu non explicitement défini, qui ne poserait plus la question de sa signification, ni celle de sa véracité, un peu comme dans les rêves.

“Le plus proche est le moi visible : les aspects inaperçus de notre environnement quotidien sont précisément ceux auxquels nous adhérons constamment, mais inconsciemment. Ils ne peuvent être vus qu’à condition d’être tenus à distance…”


Vie et Moeurs du Caméléon Nocturne est une pièce dense et noire. C’est la plus noire de toutes les pièces de Saire. C’est aussi la plus belle ! Elle dégage autant d’expressivité dans le non-dit, dans les cassures que dans les phrases filées, fluides et proprement dansantes. La syntaxe est saccadée, frustrante, désarmante. « C’est pas de la danse », disent les uns. « Mais c’est du corps à corps! » salivent les autres. La danse de Saire est comme l’alcool. Le goût en est acide et cultive l’amertume. Crée une demande. Monte à la tête. Creuse des appétits, des besoins de tendresse. Oscille entre violence et vulnérabilité. Le propos est enlevé à coups de serpe et la gifle vous arrive de plein fouet. On ne sait d’où. Elle vous poursuit et vous tient les baskets. Le discours est celui d’un élan qui éclate. D’un combat qui se livre en vrac, sans ménagement. Il est triste à faire mal. Mais vous fait du bien aussi.
Patrice Lefrançois, Le Nouveau Quotidien, 11.10.1991 (Théâtre de l’Octogone, Pully)

Full movement images of quiet undertones. Disturbingly beautiful. At times grotesque, at times poetic, at times bizarre. In « Vie et Moeurs… » Philippe Saire has hit on the mean and cynical elements of Shakespeare’s Midsummer Night’s Dream. And how ! Through his acrobatic sporty and coded language of movement he has always found images that speak a lot for themselves and which move along the edges of verbal and non-verbal communication. In earlier works there has been at least one such image. The new production is full of them. A masterwork.
Eva Bucher, Tages Anzeiger, 11.4.1992 (Theater Westend, Zürich)

Sisyphos dreams in the summernight. Philippe Saire is telling us of the ambivalence of human communication, the conflict between passion and boredom. He visually describes the myth of Sisyphos for Albert Camus and so suggests one has to accept ones destiny. The great dancers subtley convey this into movement… The huge audience in the vast city square enthusiastically celebrated all the way through. Roland Langer, Frankfurter Rundschau, 2.8.1991 (Off-Tat Festival Mousonturm, Frankfurt).

The Swiss Company of Philippe saire is hardfy short on style… His choreography slides through a variety of contrasting moods and emotions. His stage events are wrapped around a story that allows the performers to transform themselves into interesting characters… The dancers skid from funny to serious and move from dashing athleticism to limpid tenderness with a deft versatility.
Allen Robertson, Time Out, 6-13.05.1992 (Turning World Festival, London)

The Philippe Saire Dance Company invited its audience on an enchanted trip into the world that exists only at the end of the party. That time when your body is exhausted, but something keeps you going, keeps you moving.
The tremendous precision that the Company achieved during the entire performance helped relate the dream-like state that Saire’s inspired choreography captured. In addition to the ethereal quality of movement, though, a great amount of athleticism was displayed. Each couple executed many non-traditional spinning shoulder lifts where the woman draped herself around her partner in unlikely positions.

Laura Atlantas, The Michigan Daily, 16.10.1992 (University of Michigan, Ann Arbor)


Chorégraphie
Philippe Saire


Danse 1991
Marc Berthon, Charles Linehan, Philippe Saire, Julie Salgues, Rahel Vonmoos


Danse 1999
Nabih Amaraoui, Manuel Chabanis, Karine Grasset, Nicholas Pettit, Corinne Rochet


Musique
Maurice Ravel


Scénographie et Lumières
Jean-Marie Bosshard, Christian Yerly


Costumes
Nadia Cuénoud


↳ PHOTOS HD
↳ FICHE TECHNIQUE

Dates passées

Lausanne (CH)
02.07.1991
02.07.1991
Francfort (DE)
03.07.1991
03.07.1991
Pully (CH)
10.10.1991
13.10.1991
Zürich (CH)
09.04.1992
12.04.1992
Morges (CH)
30.04.1992
01.05.1992
London (UK)
08.05.1992
09.05.1992
Chiasso (CH)
22.05.1992
22.05.1992
Ann Arbor (US)
13.10.1992
14.10.1992
BOA
Luzern (CH)
23.10.1992
24.10.1992
Baden (CH)
27.10.1992
27.10.1992
Birmingham (UK)
02.05.1993
02.05.1993
Atlanta (US)
04.05.1993
04.05.1993
Lausanne (CH)
02.07.1999
09.07.1999
Zürich (CH)
26.08.1999
28.08.1999
Landsberg (DE)
24.09.1999
24.09.1999
Verscio (CH)
30.09.1999
30.09.1999
Moutier (CH)
12.11.1999
12.11.1999
Fribourg (CH)
14.11.1999
14.11.1999
New-York (US)
02.03.2000
05.03.2000
Long Beach (US)
08.03.2000
09.03.2000
Ravensburg (DE)
23.06.2000
24.06.2000
Sanok (PL)
30.06.2000
30.06.2000
Vilnius (LT)
11.11.2000
11.11.2000
14.11.2000
14.11.2000
Tartu (EE)
16.11.2000
16.11.2000
Tallinn (EE)
18.11.2000
18.11.2000
Barcelone (ES)
21.07.2012
21.07.2012