×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

L’Alibi et le Topographe spectacle ×

Première aux Théâtres d’été de Nyon, août 1993. Reprise au Théâtre Sévelin 36 en avril 1996.

Solo de Philippe Saire. Un montage de textes et de gestes qui peut être pris comme l’illustration dynamique de ce qu’est aussi la danse: pas seulement une machine à usiner les émotions mais aussi une manière de tracer une cartographie du monde; de choisir, sur scène, quelle place on veut donner à l’homme.

Textes: extraits de Peter Handke, Outrage au public et autres pièces parlées
Remerciements: Ariane et Christian Karcher et toute l’équipe d’Ag’art


L’alibi – l’ailleurs -, un moyen de défense, une preuve de l’absence du lieu, de l’absence du corps dans le lieu, quand quelque chose s’y passe. Une trace, paradoxale, de la non-présence.

Le topographe – l’écrivain du lieu -, le releveur de la configuration, du relief et des particularités de l’endroit. Le garant de l’état des choses, répertoriant, mesurant, dénombrant, délimitant.

Dans cette hyperréalité de l’endroit, comment inscrire un corps non-topographié? Pourquoi le faire? On ne peut lui assigner de place définitive, sa trace est dans la mouvance, son état le lui dicte.

Un malaise à « être quelque part » qui pousse la danse à dessiner à chaque fois sa propre carte, ses reliefs et ses accidents, sa topographie éphémère. A travers une présence provisoire, à faire l’éloge de l’absence, de l’alibi.

Une sorte de nouveau rituel, celui d’une résistance à un jeu aux règles trop définies, à un dénombrement organisé. Mais une résistance par l’esquive, de la consistance de l’eau, fluide, légère et dévastatrice.


Une pièce complexe comme un labyrinthe intérieur et destinée à être plus ressentie que comprise. Le chorégraphe-interprète morgien trace en effet une piste à la fois pure et embrouillée où fusionnent gestuelle mécanique, extraits d’Outrage au public et autres pièces parlées de Peter Handke et accessoires divers, témoins du temps qui passe. Déroutant, Philippe Saire invente sa propre géographie de l’espace en jonglant, sans logique apparente, avec sa voix naturelle et ses paroles amplifiées. En construisant au sol des alignements de colonnes en ruine ou encore en enfilant un harnais pour semer son chemin de sable. Avec L’alibi et le topographe, le danseur aborde des terres magiques qui fertilisent l’imaginaire.
Francine Collet, Le Courrier, Genève, 9 août 1993

Fulgurante entrée en scène, perruqué façon Louis XIV, et enveloppé dans une vaste djellaba blanche sur une musique enfiévrée. Une apparition à laquelle aucun topographe ne saurait imposer une « cote » – elle échappe à toute référence – pas plus qu’à la disparition de l’artiste, d’ailleurs, au terme du spectacle, alors que l’obscurité engloutit sa silhouette « levée » – grâce à un harnais et à une poulie – et qu’au sol seule une poudre blanche garde la trace de ses pas fugaces.
Opposition de l’immuable – une série de fragments de marbre et de granit, comme autant de menhirs – et de l’éphémère – les oscillations d’un pendule, les mouvements du danseur. Contradiction propre à cet art qui met en jeu des corps, et qui vise à une transsubstantiation. Avec des gestes insolites, et les mots de Handke à la bouche, Philippe Saire balise, fût-ce à son corps défendant, ce territoire à explorer. Offrant du même coup au regard des images vertigineuses.

Jean-Pierre Pastori, 24 Heures, Lausanne, 7-8 août 1993


Chorégraphie et danse
Philippe Saire


Scénographie et création lumière
Jean-Marie Bosshard


Assistant lumière
Luc Gendroz


Costumes
Elf Kirchhofer


Musique
Béla Bartòk, Michael Nyman, Terry Riley, Renaud Garcia-Fons, Antonio Vivaldi


Remerciements
Ariane et Christian Karcher et toute l’équipe d’Ag’art


↳ PHOTOS HD
↳ FICHE TECHNIQUE

Dates passées

Nyon (CH)
06.08.1993
09.08.1993
Tours (FR)
01.01.1994
01.01.1994
Givisiez (CH)
01.01.1994
01.01.1994
Yverdon-les-Bains (CH)
01.01.1994
01.01.1994
Bruxelles (BE)
01.01.1994
01.01.1994
Lausanne (CH)
11.04.1996
27.04.1996