×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Vacarme spectacle ×

Première au Festival de la Cité, Lausanne, le 1er juillet 1994. Chorégraphie pour 5 danseurs.

La Nébuleuse du Crabe, créée en février 1994, parlait de ces jeux-modes-règles-mouvances auxquels nous participons, et qui nous échappent. Dès le départ, Vacarme a été pensé comme traitant ces mêmes thèmes. Toutefois, la structure, la forme finale, le nombre d’interprètes en font deux spectacles très distincts. On peut parler d’un troisième volet, si l’on considère L’Alibi et le Topographe comme le premier, qui parlait de notre besoin de quadriller, de réglementer. Ainsi Vacarme constitue la dernière pièce du triptyque.


Mystère et beauté font ici ménage commun […]. Propulsions, sauts, portés… Vacarme est dansé avec une énergie âpre. Les cinq protagonistes fixent eux-mêmes les règles d’un jeu complexe dont le lino garde les traces crayeuses. Marelle, itinéraire, frontières ? Il y a toujours une part de beauté dans le mystère. Vacarme n’en manque jamais, jusqu’au baiser de paix final dont on se demande quels violents flamboiements il éteint.
Jean-Pierre Pastori, 24 Heures, Lausanne, 21 avril 1995

Vacarme est une chorégraphie pour quatre danseurs et une danseuse. Apparaissant progressivement sur scène, le temps pour chacun d’eux de définir son caractère, les protagonistes suivent leur destin avec beaucoup d’agitation, et de bruit. La chorégraphie très structurée dessine intelligemment les chemins suivis par les personnages, chemins de vie prédéterminés comme ces lignes à la craie tracées par les danseurs et dont ils ne réussisent à se détacher que provisoirement. Habillés de costumes aux couleurs vives d’un style médiéval carnavalesque, ils démontrent avec une expressivité qu’envierait la parole, combien l’être humain est inexorablement tourmenté par le jeu d’alternance entre l’attirance passionnelle et l’indifférence autoprotectrice. C’est que les gestes et mouvements corporels suffisent à dire tout ce que nos yeux sont prêts à ressentir…: écoutons seulement cette symphonie visuelle: la danse contemporaine est un language non codifié qui se prête volontiers à des associations synesthésiques. Celle de Saire s’adresse aussi à l’intellect, et en toute clarté. Enfin, outre la beauté visuelle, un choix d’extraits de musique contemporaine vient s’assortir au spectacle.
Sylvie Cachin, L’Auditoire, avril 1995


Chorégraphie
Philippe Saire


Scénographie
Jean-Marie Bosshard


Danseurs (création)
Julie Salagues, Andreas Fratzl, Fabrice Garcia, Yann Lheureux, Philippe Saire


Danseurs (Sévelin 36)
Céline Perroud, Corinne Rochet, Fabrice Garcia, Philippe Saire, Gilles Veriepe


Musique
Balanescu Quartet, Krons Quartet, Test Dept


Lumières
Jean-Marie Bosshard, Laurent Junod


Costumes
Jocelyne Pache


↳ PHOTOS HD
↳ FICHE TECHNIQUE

Dates passées

Lausanne (CH)
01.07.1994
09.07.1994
Friedrichshafen (DE)
21.08.1994
21.08.1994
Verscio (CH)
28.08.1994
28.08.1994
Atlanta (US)
23.09.1994
24.09.1994
Washington (US)
28.09.1994
28.09.1994
New-York (US)
06.10.1994
09.10.1994
Seattle (US)
13.10.1994
16.10.1994
BOA
Lucerne (CH)
02.11.1994
05.11.1994
Zürich (CH)
10.11.1994
13.11.1994
Ann Arbor (US)
30.11.1994
30.11.1994
Stäfä (CH)
17.03.1995
17.03.1995
Berne (CH)
23.03.1995
23.03.1995
Lausanne (CH)
19.04.1995
30.04.1995
Copenhague (DK)
07.04.1995
08.05.1995
Ludwigshafen (DE)
09.06.1995
09.06.1995
Isny (FR)
03.08.1995
03.08.1995
Biarritz (FR)
12.09.1995
12.09.1995
Guanajuato (MX)
18.10.1995
22.10.1995
San Fransisco (US)
26.10.1995
29.10.1995
Bienne (CH)
14.12.1995
16.12.1995