×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

en résidence permanente au Théâtre Sévelin 36

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

en résidence permanente au Théâtre Sévelin 36

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Velvet spectacle En tournée ×

Sixième volet des Dispositifs, série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, Velvet prend comme point de départ les rideaux de scène — dans leur symbolique de voilement/dévoilement et leur pouvoir évocatif, mais aussi dans leur matérialité́ sensible.
Dans le contexte théâtral, le rideau est la porte d’entrée sur le spectaculaire : quelque chose va se passer, telle une promesse à l’audience dont le spectacle constitue la réponse. Répond-il à nos expectatives, nous conduit-t-il vers un enchantement, un drame, ou nous emmène-t-il encore ailleurs en se jouant de nos attentes ?
Au-delà des références mobilisées par les matières (les velours du cabaret, les paillettes des shows et l’austérité solennelle du noir), c’est un jeu sur les sensations qui se déploie ; une mise en exergue du « ce que ça nous fait ».
Cette tension entre le récit et la sensation se développe dans une succession de textures et de couleurs, une diversité́ d’univers que traversent trois personnages interprétés par Géraldine Chollet, Yann Philipona et David Zagari, mélangeant des profils liés tant à la danse et qu’au théâtre.


Principe de base de la série Dispositif, la pièce toute entière découle de la scénographie. Celle au cœur du présent projet offre des caractéristiques fertiles, et induisent certains axes de recherche spécifiques :
Travailler sur une succession de rideaux, c’est s’interroger sur la question même du spectaculaire, l’exhibitus (le mettre à la vue de) ; c’est le relier à l’humain, à la présentation de soi qui régit toute relation et à ce que nous racontons de nous-mêmes.
C’est bien sûr la relation au spectateur qui est convoquée : les premières impressions et fulgurances peuvent être contredites ou modulées. Le mot rideau vient de l’ancien allemand « ridan », qui signifie « tordre ». Nous intégerons le fait que les rideaux sont capables de tordre la perception.

L’équilibre entre sens et sensation est plus que jamais sollicité.
Il y a dans ce Dispositif une inévitable succession d’images et il importe de tisser une progression, d’installer des récurrences et des liens, d’élaborer une partition rythmique. Il s’agit de construire une forme de narration qui se préoccupe du sens tout en le laissant ouvert.
Le contexte a induit pour moi la nécessité de travailler sur des « personnages », des « figures ». En découle une distribution qui mêle une danseuse qui chante, un danseur virtuose et un comédien en mouvement. Ils traversent toute la pièce et constituent un lien, une continuité qui contrebalance la succession d’images générées par la scénographie.

Le dispositif scénique permet une série de changements à vitesses variées d’une douzaine de rideaux.
Le choix a été fait d’une progression d’apparitions des rideaux de l’arrière vers l’avant, c’est-à-dire du lointain à l’avant-scène. Ainsi l’espace scénique se réduit et s’aplatit, les interprètes sont comme « poussés à la face » et sur-exposés, et c’est pour l’audience un crescendo de sensations et de perceptions de textures.
Cet ordre génère une étrangeté, un « à rebours » comme si l’on remontait le temps. Il structure la dramaturgie autour de ce qui cache ou interrompt ce qu’on vient de voir ; sur ce qui continue d’exister en arrière-plan mais soustrait au regard du public.


Concept et chorégraphie
Philippe Saire


Chorégraphie en collaboration avec les interprètes
Géraldine Chollet, Yann Philipona, David Zagari


Assistante à la mise en scène
Emilie Blaser


Création lumières
Vincent Scalbert


Création sonore
Stéphane Vecchione


Costumes
Isa Boucharlat


Direction technique
Vincent Scalbert


Soutiens et partenaires
La Compagnie est au bénéfice d'une convention de soutien conjoint avec la Ville de Lausanne, le Canton de Vaud et Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la culture; ce spectacle est soutenu par la Loterie Romande, la Fondation Philanthropique Famille Sandoz, la Fondation Françoise Champoud, le Pour-cent culturel Migros, le Centre Patronal et le Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA). La Cie Philippe Saire est en résidence permanente au Théâtre Sévelin 36.


↳ PHOTOS HD
↳ FICHE TECHNIQUE

Dates à venir

Yverdon-les-Bains (CH)
13.12.2022
13.12.2022
Genève (CH)
30.03.2023
31.03.2023

Dates passées

Lausanne (CH)
09.11.2022
20.11.2022