×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Teaser Actéon

Le teaser de Actéon est dévoilà!
Réservation et infos: theatresevelin36.ch

Actéon, création 2018

La nouvelle pièce de Philippe Saire, Actéon, sera présentée au Théâtre Sévelin 36 du 14 au 25 novembre 2018.
Librement adaptée du mythe grec éponyme ; l’histoire de ce chasseur changé en cerf par la déesse Diane et déchiqueté par ses chiens. Centrée avant tout sur le mouvement, la pièce prend place dans l’univers fascinant, étrange et controversé de la chasse. Le mythe d’Actéon, tel qu’il est ici adapté, questionne de façon allégorique notre rapport au sauvage, une certaine « utopie de la nature » dont le discours du chasseur se fait l’emblème. Les notions de transgression, de métamorphose et de punition marquent ces allers-retours entre l’ordre physique et le merveilleux.

theatresevelin36.ch

Premières photos de Ether

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, Ether aborde un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

Avec Marthe Krummenacher et David Zagari

La pièce est présentée du 25 au 29 avril au Théâtre Sévelin 36, Lausanne. Infos et réservations: https://www.theatresevelin36.ch

Interview de Philippe Saire à Vertigo

Philippe Saire était l'invité de Pierre-Philippe Cadert dans Vertigo, sur La Première.

Il y parle de son rapport à la danse, et surtout de son dernier spectacle, Ether.

Ecouter l'émission: https://goo.gl/6mMdCF

Ether - le teaser est en ligne!

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, ce duo joue sur un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

25-29 avril, Théâtre Sévelin 36, réservations: theatresevelin36.ch
me & je 19h, ve & sa 20h, di 17h  ;  15.-/10.-

Les Sirènes - Avant-première à la Cinémathèque Suisse

La Cinémathèque Suisse et le Théâtre de Sévelin 36 proposent la projection en avant-première du nouveau court-métrage de Philippe Saire, le dimanche 11 mars à 19h15.

Après les Cartographies (2002-2012), cette œuvre initie une nouvelle série de vidéos-danse liés à des performances in situ. Chaque opus transcrit un " chant " de l'Odyssée d'Homère, prenant comme modèle la transposition qu'en fait James Joyce dans Ulysse : personnelle et contemporaine.
Dans le film qu’il réalise ici, Philippe Saire part d’une situation très concrète pour glisser peu à peu vers une appropriation très libre du mythe. Trois jeunes femmes en fin de soirée, à l’instar des Sirènes, trompent leur impossible paix et la violence de cet impossible en se métamorphosant en naufrageuses. Elles nous entraînent dans la quiétude des flots.
De Philippe Saire Avec Kim Ceysens, Maëlle Desclaux, Maïté Jeannolin

Casino de Montbenon Lausanne, dimanche 11 mars 2018, 19h15 (14 min)
Entrée gratuite, inscription conseillée
La projection est suivie d’une verrée ; précédée des spectacles de Oona Doherty et Edouard Hue.

Black Out, le film – Projection à Lausanne

Première publique de Black Out (2017, 17min), précédé de Vacuum (2016, 6min), dimanche 15 octobre 2017 à 11h, aux Galeries Pathé, Lausanne.
La projection est suivie d’une intervention de Stéphane Bouquet, écrivain et critique.

Loin de se résumer à de simples captations de spectacles, les travaux vidéos de Philippe Saire sont conçus comme des projets à part entière. Après plusieurs courts-métrages (Blind Date, [ob]seen, Faire Diversion, …), ainsi que la série Cartographies, qui se concentrait sur des chorégraphies in situ et était l’occasion de collaborer avec plusieurs réalisateurs de renom, ces deux films courts sont inspirées des spectacles éponymes. Ces derniers s’inscrivent dans une série en cours intitulée Dispositifs et explorant les frontières entre danse et arts visuels.

CUT revient à Lausanne dans le cadre du Programme Commun

Après une Première en novembre dernier, la dernière création de Philippe Saire entamait une tournée à Neuchâtel, puis Darmstadt pour une première allemande avant de passer par Berne et Bienne. Nous sommes très heureux que CUT revienne à Lausanne les 30, 31 mars et 1 avril 2017, et ce dans le cadre du Programme Commun – piloté par le Théâtre de Vidy et l’Arsenic.

Cette pièce chorégraphique pour 5 danseurs sera présentée au Théâtre de Sévelin 36 le jeudi 30 mars à 20h30, le vendredi 31 mars à 21h et le samedi 1 avril à 19h30. Réservations et informations sur le site du théâtre ou par mail.

×

Cie Philippe Saire
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
Suisse

+41 21 620 00 12 info@philippesaire.ch

Newsletter

Teaser Actéon

Le teaser de Actéon est dévoilà!
Réservation et infos: theatresevelin36.ch

Actéon, création 2018

La nouvelle pièce de Philippe Saire, Actéon, sera présentée au Théâtre Sévelin 36 du 14 au 25 novembre 2018.
Librement adaptée du mythe grec éponyme ; l’histoire de ce chasseur changé en cerf par la déesse Diane et déchiqueté par ses chiens. Centrée avant tout sur le mouvement, la pièce prend place dans l’univers fascinant, étrange et controversé de la chasse. Le mythe d’Actéon, tel qu’il est ici adapté, questionne de façon allégorique notre rapport au sauvage, une certaine « utopie de la nature » dont le discours du chasseur se fait l’emblème. Les notions de transgression, de métamorphose et de punition marquent ces allers-retours entre l’ordre physique et le merveilleux.

theatresevelin36.ch

Premières photos de Ether

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, Ether aborde un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

Avec Marthe Krummenacher et David Zagari

La pièce est présentée du 25 au 29 avril au Théâtre Sévelin 36, Lausanne. Infos et réservations: https://www.theatresevelin36.ch

Interview de Philippe Saire à Vertigo

Philippe Saire était l'invité de Pierre-Philippe Cadert dans Vertigo, sur La Première.

Il y parle de son rapport à la danse, et surtout de son dernier spectacle, Ether.

Ecouter l'émission: https://goo.gl/6mMdCF

Ether - le teaser est en ligne!

Quatrième volet d'une série de pièces chorégraphiques en convergence avec les arts visuels, ce duo joue sur un nouvel aspect de notre perception visuelle : la versatilité des corps dans un espace en point de fuite et enfumé, à la frontière entre la présence et l'absence.

25-29 avril, Théâtre Sévelin 36, réservations: theatresevelin36.ch
me & je 19h, ve & sa 20h, di 17h  ;  15.-/10.-

Les Sirènes - Avant-première à la Cinémathèque Suisse

La Cinémathèque Suisse et le Théâtre de Sévelin 36 proposent la projection en avant-première du nouveau court-métrage de Philippe Saire, le dimanche 11 mars à 19h15.

Après les Cartographies (2002-2012), cette œuvre initie une nouvelle série de vidéos-danse liés à des performances in situ. Chaque opus transcrit un " chant " de l'Odyssée d'Homère, prenant comme modèle la transposition qu'en fait James Joyce dans Ulysse : personnelle et contemporaine.
Dans le film qu’il réalise ici, Philippe Saire part d’une situation très concrète pour glisser peu à peu vers une appropriation très libre du mythe. Trois jeunes femmes en fin de soirée, à l’instar des Sirènes, trompent leur impossible paix et la violence de cet impossible en se métamorphosant en naufrageuses. Elles nous entraînent dans la quiétude des flots.
De Philippe Saire Avec Kim Ceysens, Maëlle Desclaux, Maïté Jeannolin

Casino de Montbenon Lausanne, dimanche 11 mars 2018, 19h15 (14 min)
Entrée gratuite, inscription conseillée
La projection est suivie d’une verrée ; précédée des spectacles de Oona Doherty et Edouard Hue.

Black Out, le film – Projection à Lausanne

Première publique de Black Out (2017, 17min), précédé de Vacuum (2016, 6min), dimanche 15 octobre 2017 à 11h, aux Galeries Pathé, Lausanne.
La projection est suivie d’une intervention de Stéphane Bouquet, écrivain et critique.

Loin de se résumer à de simples captations de spectacles, les travaux vidéos de Philippe Saire sont conçus comme des projets à part entière. Après plusieurs courts-métrages (Blind Date, [ob]seen, Faire Diversion, …), ainsi que la série Cartographies, qui se concentrait sur des chorégraphies in situ et était l’occasion de collaborer avec plusieurs réalisateurs de renom, ces deux films courts sont inspirées des spectacles éponymes. Ces derniers s’inscrivent dans une série en cours intitulée Dispositifs et explorant les frontières entre danse et arts visuels.

CUT revient à Lausanne dans le cadre du Programme Commun

Après une Première en novembre dernier, la dernière création de Philippe Saire entamait une tournée à Neuchâtel, puis Darmstadt pour une première allemande avant de passer par Berne et Bienne. Nous sommes très heureux que CUT revienne à Lausanne les 30, 31 mars et 1 avril 2017, et ce dans le cadre du Programme Commun – piloté par le Théâtre de Vidy et l’Arsenic.

Cette pièce chorégraphique pour 5 danseurs sera présentée au Théâtre de Sévelin 36 le jeudi 30 mars à 20h30, le vendredi 31 mars à 21h et le samedi 1 avril à 19h30. Réservations et informations sur le site du théâtre ou par mail.

La Nuit transfigurée spectacle ×

Première à l’Opéra de Lausanne, 2 novembre 2012,
55 min.

« Les délicates subtilités de la nuit suivies de l’éclat cinglant de l’aube. Quand Philippe Saire s’engouffre dans la partition de Schönberg, c’est pour mieux aller au-delà d’un espace-temps. Une belle réussite. »
Nathalie Yokel, La Terrasse, Paris.

Commande de l’Opéra de Lausanne pour sa réouverture à l’automne 2012, La Nuit transfigurée est une pièce puissante et sensible sur le thème de l’aveu et du pardon, de l’ombre et de la lumière, dans un magnifique décor fait de véritables bois d’animaux.
Philippe Saire s’est vu confier la réalisation d’une oeuvre chorégraphique en collaboration avec la Camerata de Lausanne dirigée par Pierre Amoyal. Les deux artistes ont décidé de prendre pour base de travail La Nuit transfigurée, oeuvre romantique d’Arnold Schönberg, et de la confronter au très vif Concerto pour deux violons en la mineur d’Antonio Vivaldi. Le second apporte un contrepoint léger aux tonalités dramatiques de La Nuit transfigurée.
L’oeuvre de Schönberg a été chorégraphiée par le passé déjà. Philippe Saire prend l’exercice à bras-le-corps et livre au public une version charnelle et intense, à laquelle il ajoute le contexte d’une chasse.
Soucieux de ne pas laisser le romantisme de la musique envahir la danse, il aménage des moments de silence et d’autres instants d’écoute pure de la musique. Il trouve son propre chemin jusqu’à l’oeuvre dans un jeu subtil entre distanciation et acceptation de la musique.
Les premières représentations à Lausanne ont accueilli plus de 1700 personnes à l’Opéra et au Théâtre Sévelin 36, marquant avec succès les débuts de cette création.

Une pièce, deux versions
Par ailleurs, une version orchestrale est possible, pour les théâtres dont le programme et la configuration le permettent.

Coproduction Opéra de Lausanne


La partition de Schönberg est inspirée d’un poème de Richard Dehmel qui traite d’un aveu et d’un pardon. Une femme avoue à son compagnon qu’elle est enceinte d’un autre, lui l’accepte avec beaucoup de tendresse et de compréhension. J’ai choisi de mettre en doute la facilité de cet aveu, de déployer ce bref moment du poème, avec toutes les résistances et les gouffres qu’une telle situation peut impliquer.
Le parti-pris a été qu’un tel aveu et un tel pardon n’étaient possibles que dans la nuit et l’entre-deux, et que la pleine lumière aurait rendu la faute intolérable et l’aurait crucifiée comme un papillon sur une toile. Le choc de l’arrivée de la musique de Vivaldi, avec son clinquant, matérialise cette surexposition.
Pour que la danse puisse rencontrer La Nuit transfigurée, une oeuvre tellement lyrique et chargée, il m’a fallu inventer des stratégies, à la fois me distancer de la partition, et à la fois essayer de « faire entendre » la musique par le mouvement.
J’ai décidé de partir du poème de Richard Dehmel. Schönberg en a tiré sa musique ; je m’en suis servi pour créer la danse, et j’ai confronté celle-ci à la musique dans un deuxième temps. Une triangulation libératrice, comme si grâce à La Nuit de Dehmel, je pouvais aller à la rencontre de celle de Schönberg.
Enfin, l’évocation d’une chasse s’est immiscée dans la pièce: une multitude de bois d’animaux évoquent la forêt, et aussi la menace latente, un figement du sauvage et du vivant.
Le saviez-vous ? Des bois de cervidé exposés au mur comme trophée de chasse, cela s’appelle un massacre.
Philippe Saire, chorégraphe


Les délicates subtilités de la nuit suivies de l’éclat cinglant de l’aube. Quand Philippe Saire s’engouffre dans la partition de Schönberg, c’est pour mieux aller au-delà d’un espace-temps. Une belle réussite.
Nathalie Yokel, La Terrasse, Paris

Les ombres chatoyantes du crépuscule sont transposées sur scène de façon extraordinaire (…)
Franziska Buhre, Tanz, Berlin

Le télescopage de la danse contemporaine et de la musique classique; du baroque et du romantisme; de la nuit et du jour… Autant de triangulations qui créent du sens, des tensions, et dessinent les arêtes d’un diamant noir.

Julien Burri, L’Hebdo, Suisse

Philippe Saire a voulu l’exercice charnel, intense. Il a réussi son dialogue entre Schönberg et Vivaldi.
Marie-Pierre Genecand, Le Phare, Paris


La Cie Philippe Saire tient à remercier la Camerata de Lausanne et ses musiciens et musiciennes, ainsi que ses partenaires et soutiens, l’équipe administrative et technique de l’Opéra de Lausanne, Jérémy Conne, Gérard Allaz, Thierry Sartoretti et l’équipe administrative et technique du Théâtre Sévelin 36.


Chorégraphie
Philippe Saire


Assistant à la chorégraphie
Philippe Chosson


Chorégraphie en collaboration avec les interprètes
Philippe Chosson, Maëlle Desclaux, Pep Garrigues, Benjamin Kahn, Antonio Montanile


Dramaturge
Roberto Fratini Serafide


Assistante
Émilie Bobillot


Scénographie
Sylvie Kleiber


Création lumières
Laurent Junod


Costumes
Isa Boucharlat


Perruques et maquillage
Nathalie Monod


Direction technique
Yann Serez (création), Vincent Scalbert (tournées)


Régie lumière
Pascal Di Mito


Régie plateau
Léo Piccirelli, Marie Gisep


Design graphique & photographies de plateau
Philippe Weissbrodt


Captation vidéo & teaser
Pierre-Yves Borgeaud


Oeuvres musicales
Arnold Schönberg, La Nuit transfigurée (Verklärte Nacht),op.4 en ré mineur, par le Leipziger Streichquartett (String Sextet), 1998, Musikproduktion Dabringhaus und Grimm. Antonio Vivaldi, Concerto pour deux violons en la mineur (RV 522), par Europa Galante & Fabio Biondi, 2003, EMI Records Ltd. / Virgin Classics


↳ PHOTOS HD
↳ FICHE TECHNIQUE

Dates passées

Lausanne (CH)
02.11.2012
04.11.2012
Lausanne (CH)
13.11.2012
18.11.2012
Genève (CH)
09.01.2013
10.01.2013
Linz (AT)
09.03.2013
09.03.2013
Winterthur (CH)
23.11.2013
23.11.2013
05.02.2014
07.02.2014
25.04.2014
25.04.2014
Ramallah Contemporary Dance Festival (PS)
27.04.2014
27.04.2014
29.04.2014
29.04.2014
19.02.2015
19.02.2015